Le traitement précoce chez le jeune enfant
Dans la plupart des cas, les traitements sont différés à l’adolescence, en l’absence de dysmorphies squelettiques significatives. Mais il est important de consulter, dès 5-6 ans, afin de s’assurer que le visage et les mâchoires de l’enfant se développent favorablement.
Si l’enfant présente un gros décalage entre les deux mâchoires ou un problème de déviation, il pourra bénéficier, dès le plus jeune âge, d’une prise en charge rapide à l’aide d’appareils fixes ou amovibles.
Nous assurer que le patient ait une bonne déglutition et ventile bien par le nez est une de nos priorités. Avec le recours incontournable, dans certains cas, à la rééducation neuro-musculaire.
De nombreuses consultations sont liées à la persistance de la succion digitale et aux conséquences néfastes sur les dents et les maxillaires.

 

Le traitement de l’adolescent
Le traitement multi-bagues chez l’adolescent est une technique particulièrement efficace pour améliorer l’occlusion dentaire. Avec le recours au cabinet à des brackets de qualité, qu’ils soient en céramique, en métal et même invisible (technique linguale).
C’est à l’adolescence que la croissance est la plus active, ce qui permet d’optimiser nos résultats.

 

L’orthodontie chez l’adulte
Les adultes qui consultent un orthodontiste pour réaligner leurs dents le font généralement pour des raisons esthétiques. L’embellissement du sourire est une préoccupation à tout âge.
Par chance, de nombreux problèmes orthodontiques peuvent être traités aussi facilement chez les adultes que chez les patients plus jeunes.
Une attention particulière sera portée aux tissus de soutien des dents (gencive, os).
En l’absence de croissance à l’âge adulte, si un déséquilibre important existe entre la dimension des mâchoires, une chirurgie à l’une ou l’autre des mâchoires peut être indiquée afin d’obtenir une bonne relation entre les dents du haut et celles du bas.
Dans certains cas, des traitements limités ou de “compromis”, ne visant à corriger que certains aspects d’une malocclusion, peuvent être envisagés tout en permettant une amélioration significative de la fonction et l’esthétique.

 

Les préalables au traitement
Tout traitement orthodontique, que ce soit chez l’enfant ou chez l’adulte, ne peut s’envisager que dans une bouche saine et propre. La maîtrise du brossage est un préalable indispensable.
Nous effectuons un bilan dentaire avant le début du traitement afin de s’assurer qu’il n’existe ni carie, ni gingivite, ni déchaussement des dents en évolution. Dans le cas contraire, ces troubles sont à traiter avant le début du traitement orthodontique.

 

Le coût du traitement
Les traitements orthodontiques sont pris en charge en partie par la Sécurité Sociale s’ils débutent avant l’âge de 16 ans. Ils ne sont jamais remboursés chez l’adulte, sauf dans le cas d’un traitement orthodontique associé à un traitement chirurgical ; la Sécurité Sociale prend, alors, en charge un semestre de traitement. En revanche, certaines mutuelles peuvent les prendre partiellement ou totalement en charge.
Le coût global du traitement dépend en général de sa durée et de la technique utilisée (visible ou invisible).